« Certains l’aiment chaud » – le rôle culte de Marilyn Monroe

« Certains l’aiment chaud » – le rôle culte de Marilyn Monroe

« Certains l'aiment chaud » - le rôle culte de Marilyn Monroe

« Certains l’aiment chaud » est une comédie romantique américaine en noir et blanc tournée en 1929, réalisée et produite par Billy Wilder, avec les rôles principaux Marilyn Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon. Le film parle de deux musiciens qui se déguisent en femmes pour échapper aux gangsters mafieux dont ils ont été témoins en train de commettre un crime inspiré par le massacre de la Saint-Valentin.

marylin monroe

La performance de Marilyn

Ce qui a aidé « Certains l’aiment chaud » à avoir autant de succès est sans le moindre doute la puissante performance de Marilyn Monroe dans le rôle de Sugar Kane, chanteuse dans l’orchestre entièrement féminin, «Sweet Sue ». Billy Wilder avait besoin d’une actrice qui fera surgir l’excitation et influencer le cœur du public, une synergie qui s’est prouvée décisive, donnant équilibre succès au film.

Marilyn Monroe se montre revêtue d’un tissu transparent, orné de paillettes. Le directeur voulait la vêtir des plus beaux vêtements, mais elle pouvait s’en passer. Son sex-appeal et son talent sont assez vrais, originaux et naturels. Son entrée fut brillante, puisqu’elle a su passer, professionnellement d’une tendresse maussade à une gaieté purifiée.

Les traits de ressemblance avec Sugar, le personnage principal

Marylin était d’une extravagance vivante : à son époque, elle était la femme la plus désirée. Sugar, son personnage, est une jeune femme pure qui ne savait pas contrôler l’effet de sa beauté sur les hommes. Billy abusa de ce défaut et y ajouta un côté vulgaire mais caché, à travers l’intérêt pour l’argent. Ainsi, Sugar, qui était pleine de contradictions, entre l’image incandescente et la fille sage, ressemblait étonnamment à Marilyn elle-même.

Marilyn Blonde 1945

L’impertinente beauté de la star

Billy Wilder fit quelques tours avec l’impertinente beauté de la star en la filmant sous tous les angles pour garantir au public cette intensité qu’inspirait Monroe. Le réalisateur faisait en sorte d’accentuer les rondeurs de Marilyn dans des tenues séduisantes, par exemple, en l’habillant d’une robe moulante au dos très décolleté dévoilant, ou presque, tout son corps. Wilder avoua que « Marilyn ne s’intéressait pas aux costumes qu’elle portait pendant le tournage. Elle n’était pas une élégante. On pouvait lui faire porter n’importe quoi. Si ça montrait quelque chose alors elle acceptait, du moment que ça montrait un petit quelque chose…»

Divine Marilyn

Divine Marilyn

Galerie Joseph et Display Productions organisent, du 9 juillet au 22 septembre 2019, l’évènement Divine Marilyn, pour découvrir ou redécouvrir le destin exceptionnel de Norma Jeane Baker, au travers de 200 photos ou documents sur près de 850 m² d’exposition au cœur du Marais.