Marilyn : la consécration

Marilyn : la consécration

Marilyn - La consécration

1950 – 1952

En 1951, la cérémonie des 23ème Academy Awards récompense deux films dans lesquels Marilyn Monroe apparaît. Ève (All about Eve) reçoit 6 Oscars et 14 nominations, tandis que Quand la ville dort (The Asphalt Jungle) se voit nominé 4 fois. Elle présente la remise du prix du Meilleur Son, mais elle-même ne connaît pas la consécration qu’elle attend. Cela l’affecte beaucoup, et elle fini la soirée en larmes, après avoir accidentellement déchiré sa robe.

 

Shooting prairie - 1951

Le décollage

Le contrat qu’elle a signé avec la Fox permet néanmoins à sa carrière, enfin, de décoller. En septembre 1951, le magazine Collier lui consacre un article de fond. Elle intervient cette même année dans plusieurs seconds rôles. Et si la critique la considère essentiellement comme un « ornement », son jeu d’actrice trouve grâce aux yeux de quelques journalistes de New York et Los Angeles.

Marilyn en maillot jaune - 1950

Sex-symbol

Elle continue à prendre des cours d’art dramatique, en parallèle à ses études à UCLA. L’année 1952 voit sa notoriété prendre de l’envergure. Ses contrats avec la Fox commence à lui rapporter de l’argent. Mais la publication, en mars, des photos de 1949, où elle apparaît nue, jette un voile sur sa réputation. Dans l’Amérique puritaine, il faut garder les mains propres, au moins en apparence. Elle réussit pourtant à tirer parti de cet écueil qui aurait pu mettre un terme à sa carrière. Elle explique qu’elle était sans le sou à ce moment-là, et qu’elle ne pouvait payer son loyer, ce qui lui attire la sympathie du public. L’affaire lui permet en outre de gagner un statut de sex-symbol, sur lequel elle joue habilement.

Marilyn en couverture de Life Magazine

La cour des grands

En avril 1952, elle fait la Une de Life : Marilyn est enfin entrée dans la cour des grands. C’est aussi à ce moment-là que débute sa grande romance avec l’ancien joueur de base-ball Joe Di Maggio. L’ex-joueur des Yankees est alors très populaire : le couple fait rêver l’Amérique. Désireuse de mettre en avant ses talents d’actrice, elle accepte plusieurs rôles cette année-là, notamment pour Fritz Lang et Daryl Zanuck. Elle intervient aux côtés de Cary Grant dans Chérie, je me sens rajeunir de Howard Hughes (Monkey Business).

Divine Marilyn

Galerie Joseph et Display Productions organisent, du 9 juillet au 22 septembre 2019, l’évènement Divine Marilyn, pour découvrir ou redécouvrir le destin exceptionnel de Norma Jeane Baker, au travers de 200 photos ou documents sur près de 850 m² d’exposition au cœur du Marais.